Posted: 1/11/2017 - 0 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]
Category: Hair Restoration Blog

 Il faut bien sûr toujours être sur ses gardes, ne pas négliger de mettre à jour les logiciels de sécurité installés et vérifier que le navigateur utilise la réputation de sites Web avant de cliquer sur un lien ou bien utiliser un service gratuit comme Trend Micro Site Safety Center. Quant aux grandes entreprises, qu’elles se préparent à recevoir des attaques type Cryptolocker mais désormais ciblées. Et bien sûr, toujours communiquer en interne sur les risques, et communiquer, c’est répéter...

LES SYSTÈMES INFORMATIQUES DOIVENT ÊTRE PRÉPARÉS POUR RÉSISTER
On ne soulignera jamais assez que la formation des utilisateurs, la mise à jour régulière des logiciels et de bonnes pratiques d'utilisation de l'ordinateur individuel restent le socle de défense contre Cryptolocker ou toutes les nouvelles menaces similaires. Il est désormais nécessaire d’introduire des outils d’analyses plus complets (vision en temps réel de la menace ou exécution en environnement contrôlé - sandboxing - par exemple).
Si les cybercriminels perfectionnent chaque jour leurs logiciels malveillants qui deviennent ainsi de plus en plus sophistiqués, alors les systèmes informatiques doivent également être préparés pour résister mais surtout être cyber-résilients face à ces attaques. Cette lutte doit être globale pour non seulement réduire le taux de l'infection, mais également briser la chaîne de transmission des logiciels malveillants par une stratégie de défense en profondeur, y compris lors de son déroulement.
L’autre aspect fondamental reste la lutte policière et judiciaire contre ces nouvelles formes de criminalité dont les dernières semaines ont montré l’ampleur et le dynamisme.

REPORTAGE Foisonnements d'idées et de pistes de recherche étaient exposés à l'ICT de Lisbonne. Mais la plupart de ces projets financés par l'Union européenne ne semblent pas mûrs pour aller sur le marché. La Commission européenne en est consciente et cherche à aider les chercheurs à créer des start-up qui seront des licornes demain. Le chemin semble encore long.Des chercheurs qui cherchent on en trouve, prétend le proverbe, alors qu'on cherche le chercheurs qui trouvent. Voire. Au centre des congrès de Lisbonne - où sont exposés quelques-uns des principaux programmes de recherche financés par l'Union européenne - ce que l'on semble surtout chercher, ce sont des businessmen, des hommes qui sauront transformer les découvertes des équipes présentes en espèces sonnantes et trébuchantes.

Rigs, pour sa part, a le mérite d'être fun même en faisant abstraction de l'aspect réalité virtuelle. Le jeu est simple et efficace, et uniquement conçu pour le multijoueur. On contrôle son robot avec une manette PlayStation, et on déplace la vue en bougeant la tête. En quelque sorte, Rigs est un contre-argument aux détracteurs de la réalité virtuelle. On s'y déplace rapidement et on fait des sauts sans avoir la nausée. C'est une expérience sociale, dans laquelle le joueur est immergé mais pas isolé. La "killer app" du PlayStation VR ? A voir lors de sa sortie, prévue pour 2016. Les efforts de Sony ne s'arrêtent pas à Rigs. Le Japonais dispose sur son salon de sept expériences combinant réalité virtuelle avec le PS Move, comme The London Heist, qui nécessite de recharger physiquement son revolver une fois le chargeur vide. Une expérience qui n'a rien à envier aux périphériques développés par Valve pour le HTC Vive.

Lors de sa conférence du 27 octobre (une première en France), Sony a également multiplié les annonces à propos de la réalité virtuelle. Des bandes annonces ont été présentées pour les jeux Robinson : The Journey, du studio polonais Crytek, Until Dawn : Rush of Blood, un jeu d'horreur sur rails, et Battlezone, un jeu de tanks à l'esthétique très colorée. Les ténors du genre ne sont pas en reste, avec l'annonce d'une compatibilité VR pour Tekken 7 et Gran Turismo Sport. D'après Sony, plus de 200 développeurs travaillent actuellement sur le PlayStation VR. Sony profite même de sa branche cinéma (Sony Pictures) pour proposer une version immersive du numéro de funambule du film The Walk. Qu'on se le dise, la grande offensive pour capturer le marché de la réalité virtuelle grand public est bel et bien lancée. Le 13 octobre se déroulera la deuxième cérémonie des Trophées des industries numériques de L'Usine Nouvelle et L'Usine Digitale. ID Logistics est nommé dans la catégorie Prix de la Supply Chain.

ID Logistics a mis en place, dans un entrepôt de Nespresso, une nouvelle couche de gestion dotée d’une interface 3D. Au bout d’un an d’expérimentation, les résultats sont probants : meilleure réactivité face aux aléas techniques, meilleure anticipation des variations d’activité, utilisation optimisée des ressources humaines. 
Ce logiciel, baptisé a-SIS View et édité par a-SIS, représente tous les flux de l’entrepôt de manière réaliste et permet de déclencher des actions de façon intuitive, facilitant ainsi les tâches des utilisateurs. "Aujourd’hui, les responsables visualisent en temps réel sur ordinateur, sur tablette ou sur smartphone ce qui se passe dans l’entrepôt. S’ils détectent un engorgement sur une ligne de packing, ils peuvent prendre des mesures adéquates très rapidement", explique Ludovic Lamaud, le directeur général adjoint d’ID Logistics, chargé de l’innovation.

Le logiciel permet également de rejouer des séquences de la journée, de simuler des flux, mais aussi d’identifier d’éventuels goulets d’étranglement pour pouvoir anticiper une réorganisation avant un pic d’activité. Techniquement, a-SIS View s’intègre aux différents logiciels de gestion de l’entrepôt au sein d’une même interface. Le retour sur investissement est déjà assuré et devrait être réduit à moins de dix-huit mois pour les futurs déploiements. 
La France des objets connectés : Waykonect optimise les flottes de véhicules La solution s’adresse aux sociétés gérant une flotte de véhicules. Le principe est simple : un boîtier totalement autonome, la KeyKonect, est directement relié à la prise ordinateur de chacun des véhicules. En temps réel, il remonte de multiples données vers la plate-forme web de WayKonect. Un carnet de bord personnalisable de chaque véhicule est alors accessible via un smartphone ou internet. L’application fournit notamment des statistiques de trajets, un suivi du type de conduite avec conseils ou encore une planification des entretiens. "Nous optimisons la gestion d’une flotte et aidons à la réduction des coûts", assure Anthony Jarosik, le fondateur de la start-up lilloise. Après avoir sorti des lunettes de réalité augmentée pour professionnels, la start-up française Optinvent dévoile la version grand public : l'ORA-X. L'objet ressemble à un casque audio classique, mais il s'agit en fait d'un mini-ordinateur doté d'un écran transparent placé dans le champ de vision de l'utilisateur, comme sur le premier modèle de Google Glass. L'appareil, qui tourne sous Android, est compatible avec les milliers d'applications de divertissement audio et vidéo de Google Play et dispose d'un appareil photo. L'ORA-X est disponible en pré-commande sur le site Indiegogo à partir de 399 dollars. La jeune pousse espère dépasser la barre des 150 000 dollars récoltés.

Au salon Milipol 2015, dédié à la sécurité intérieure des états, l'équipementier suisse Meritis présente le simulateur V-300 dédié à l'entraînement des forces de l'ordre. Fabriqué par l'entreprise américaine VirTra, le V-300 utilise un système de rétroprojection à 300° (d'où son nom) dans une salle d'environ 25 mètres carrés pour reproduire le plus fidèlement possibles les conditions réelles d'intervention. Il en existe aussi des versions plus basiques, comme le V-100 ou le V-180. 
Le système se compose de 5 écrans de 3 x 2,3 mètres chacun sur lesquels sont projetés des images en résolution 1080p, 5 caméras de tracking, une station de contrôle avec deux écrans et 6 ordinateurs. Il est également associé à des kits (chargeurs équipés de cartouches de CO2 pour le retour de force et système optique de simulation de tir) qui permettent d'adapter rapidement n'importe quelle arme pour l'utiliser dans le simulateur.

La particularité du simulateur de VirTra est qu'il met en scène des scénarios vidéos réalisés avec de vrais acteurs pour reproduire au mieux les situations rencontrées sur le terrain. Et ces scénarios ne sont pas seulement prédéfinis : ils peuvent être créés de toute pièce. Même les comportements des personnages peuvent être modifiés au sein d'un même scénario. 
Le but : s'assurer d'un niveau de tension proche des conditions réelles. Le système est aidé en cela par un appareil qui se fixe à la ceinture. Lorsque l'utilisateur est atteint par une balle, il subit une forte décharge électrique. De quoi rester en alerte. L'instructeur a ensuite accès à un débriefing complet et peut repasser le scénario étape par étape pour souligner les points à améliorer.Achat HP batterie ordinateur portable - fr-batterie-portable.com

Le système est par ailleurs suffisamment précis – avec une déviation de 2 mm sur 2 km – pour servir à l'entraînement au tir de précision. L'entraînement va de la gestion des lampes torches (dans l'obscurité) et des commandes verbales à celle des fusils d'assaut en passant par tout type d'arme de poing ou même de pistolet incapacitant type Taser. Sa fidélité le rend notamment utilisable lors des examens de qualifications des forces de l'ordre aux Etats-Unis, et il est utilisé depuis plusieurs années par des agences fédérales prestigieuses comme le FBI ou la CIA. 
Le simulateur présente de multiples intérêts par rapport aux alternatives comme le stand de tir classique ou l'entraînement grandeur nature. Il prend moins de place et ne nécessite pas d'organisation complexe ou de matériel de protection. Malgré son prix de départ élevé (entre 500 000 et 2 millions d'euros suivant la configuration), il permet aussi de diminuer les coûts à la longue en n'utilisant pas de munitions. Les fournisseurs de contenus s'organisent pour alimenter le marché de la réalité virtuelle à mesure que la sortie des casques grand public se rapproche. Le milieu du cinéma y a notamment une carte à jouer, mais encore faut-il qu'il dispose des outils le lui permettant. Lytro se propose d'y répondre avec une caméra d'un nouveau genre, baptisée Immerge.

Delicious Digg Facebook Fark MySpace